Close
  • Téléphone : 05 55 88 19 02 -- 05 53 90 22 08 du Lundi au Vendredi 8H00 à 17H00
Expédition le jour même
Port offert à partir de 120€, UPS 150€
Spot Led | Spot encastrable

Comment bien éclairer vos pièces avec des spots LED encastrables ?

L'éclairage domestique ou professionnel obéit à des règles précises pour pouvoir répondre de manière efficace à vos besoins et envies. Alors, quels sont les critères de choix pour un spot encastré ? Quel est le niveau d'éclairement recommandé pour une pièce ? Quel flux lumineux choisir ? Comment calculer le nombre de spots LED nécessaire à un éclairage d'ambiance ? Découvrez ici toutes les réponses à vos questions sur les spots LED encastrables, orientables, CCT ou gradables, ainsi que d'autres informations utiles pour un achat réfléchi et apprécié. La suite de notre guide en bas de page.

Résultats 1 - 8 sur 8.

Comment choisir un spot LED encastrable pour un éclairage intérieur ?

L'éclairage LED basé sur les spots encastrés procure une ambiance lumineuse homogène et reposante, sans zones d'ombre ni éblouissement. Voici les cinq critères essentiels pour choisir le modèle de spots LED adéquat.

Lieu de l'implantation des spots encastrables

Les spots diffèrent selon le lieu d'utilisation : pièces à vivre, salle de bain, escaliers, sols, etc. Par exemple, les spots IP44 (IP67) offrent une protection minimale pour les volumes 1 et 2 (volume 0) d'une salle de bain afin de garantir l'étanchéité à l'eau selon la norme NF C 15-100.

Flux lumineux des spots LED

Le choix du flux lumineux (lumens) émis par un spot LED dépend du type de pièce à éclairer, de sa surface et du nombre nécessaire de spots par m². Ce point est détaillé dans la section suivante.

Tension d'utilisation des spots encastrés

Les spots LED 12 V ou 25 V utilisent des ampoules avec un culot à broches GU5.3, alors que les spots LED 220 V fonctionnent avec des ampoules LED GU10. Plus surs, les spots TBTS (très basse tension de sécurité) à 12 V ou 25 V sont recommandés pour les salles d'eau, mais nécessitent un transformateur de tension.

Types de spots LED encastrables

Pour les spots fixes, l'axe de la lumière n'est pas modifiable. En revanche, les spots LED orientables possèdent un axe de rotation qui permet de diriger la lumière vers la zone souhaitée. Quant aux spots gradables (ou dimmables), leur luminosité est réglable en fonction du besoin grâce à un variateur.

La température de couleur des luminaires

La technologie LED (COB et SMD) vous offre la possibilité de choisir les nuances de la lumière blanche en fonction du lieu. Par exemple, un blanc chaud léger à 4500 K, neutre et reposant, convient pour un séjour. Tel la lumière naturelle du jour, le blanc pur à 5800 K restitue parfaitement la couleur des articles sur un présentoir. Vous pouvez aussi opter pour des spots LED CCT (de l'anglais Changing Color Temperature) qui permettent de modifier les nuances de blanc en fonction de l'ambiance recherchée. C'est le nec plus ultra de l'éclairage intérieur.

Combien faut-il de spots LED encastrables par m² dans ma cuisine ?

Les recommandations préconisent un éclairage d’accentuation d'environ 400 lux (1 lux = 1 lumen/m²) pour le plan de travail et un éclairage général d'environ 250 lux. Pour une cuisine de 20 m², vous aurez besoin d'un éclairage général qui diffuse un flux lumineux de 5 000 lumens (250 lux × 20 m²). Si vous utilisez un spot encastrable 10 Watts à 120 lumens/Watt, le nombre de luminaires requis est d'environ 4 luminaires au plafond (ou plafonniers). En effet, chaque ampoule fournit 120 lumens/Watt x 10 Watts = 1 200 lumens. Vous avez besoin de 5 000 lumens ÷ 1 200 lumens = 4,2 spots.

Ce calcul ne tient pas compte de la hauteur de l'implantation ni de l'angle de diffusion de la lumière. Ces paramètres sont importants pour l'éclairage intérieur des lieux publics (hôpitaux, écoles, etc.). Mais pour des applications domestiques, leur influence peut être négligée en première intention.

Résultats 1 - 8 sur 8.
Attendre svp...